Nos Pasteurs

Nos Pasteurs

Christian Schubert (2003- Actuel).

Né en 1956 à Créhange, Christian Schubert fréquenta l’école primaire de Folschviller, le lycée Poncelet de Saint-Avold et Jean XXIII à Metz. Il poursuivit ses études à la faculté de théologie protestante de Strasbourg, où il obtint la maîtrise en 1982. D’abord stagiaire à Jebsheim en 1982 et 1983, il fut ordonné au ministère pastoral, à Fénétrange en septembre 1983, par le pasteur Christophe Helmlinger. Il fut ensuite desservant administrateur à Fénétrange, de 1983 à 1988, pasteur titulaire de Fénétrange, de 1989 à1992, puis de la paroisse de Cronenbourg-Cité, à Strasbourg, du 1er septembre 1992 au 30 juin 2004. Il fut nommé pasteur titulaire de Saint-Avold, le 1er septembre 2004.

 

 

Jean-Jacques Bonsirven (1998 à 2002).

Né en 1952 à Bizerte (Tunisie), il fut ordonné au ministère pastoral en 1982. Il exerça ses fonctions à Montélimar (1981-1989), puis à Nîmes (1989-1992). Vicaire à la paroisse Saint-Matthieu de Strasbourg (1994-1997), puis à Ostwald (1997-1998), il fut pasteur de Saint-Avold, du 1er septembre 1998 au 31 août 2002. Nommé « inspecteur ecclésiastique de l’Inspection » de La Petite-Pierre, le 1er septembre 2002, il se vit ensuite confier, le 1er septembre 2009, la charge de responsable du service aumônerie pour les maisons de santé et de retraite d’Alsace et du département de la Moselle.

 

 

Marc Fritsch (1992 à 1998).

Né en 1963 à Munster (Haut-Rhin), Marc Fritsch débuta sa vie active comme apprenti tapissier décorateur. Après deux années passées à l’école préparatoire de théologie protestante de Montpellier, il obtint la licence de théologie à l’Institut de théologie protestante de Paris, en 1990, puis la maîtrise et le DESS à Strasbourg, respectivement en 1991 et 1992. Desservant administrateur de Saint-Avold, le 1er septembre 1992, Marc Fritsch fut ordonné au ministère pastoral la même année à Saint-Avold, par l’inspecteur ecclésiastique Pierre Maenlein. Il fut ensuite nommé pasteur titulaire de Saint-Avold en 1994, puis d’Algolsheim (canton de Neuf-Brisach), le 1er septembre 1998. « Inspecteur ecclésiastique de l’Inspection » de Colmar depuis le 1er septembres 2011, il fut nommé pasteur de la paroisse protestante de Colmar, le 1er septembre 2012.

 

 

Guy Nimsgern (1979 à 1991).

Né en 1947 à Petite-Rosselle, il fit ses études de théologie à Strasbourg et fut ordonné en 1979 à Saint-Avold, par l’inspecteur ecclésiastique Henri Toussaint. Il fut successivement vicaire à Metz, Temple-Neuf (Église réformée) en 1970, desservant administrateur de Creutzwald (1971-1978), pasteur de Saint-Avold, du 1er janvier 1979 au 31 août 1991, puis pasteur de la paroisse réformée de Rennes (1991-1996), et pasteur de l’Église évangélique luthérienne de France (EELF) à Beaucourt (Territoire de Belfort), de 1996 au 17 novembre 1999, jour de son décès.

 

 

 

Christophe Helmlinger (1963 à 1977).

Né en 1924 à Beblenheim, fils et petit-fils de pasteurs, il fit ses études de théologie à Strasbourg (1945-1947), à Bâle (1947-1948) et encore à Strasbourg (1948-1949). Ordonné au ministère pastoral le 17 décembre 1950 à Sarreguemines, il assura successivement les fonctions de desservant administrateur de Freyming et Merlebach (1949-1963), de pasteur de Saint-Avold (1963-1977), puis de Courcelles-Chaussy (Église réformée), de 1977 à 1989. Retraité le 1er septembre 1989, il se retira à Sélestat. Son fils Matthias, né en 1954, est pasteur de Thiers (Église réformée, Puy-de-Dôme). Son père, Philippe Auguste Édouard (1893-1970), avait été vicaire à Westhoffen, pasteur de Beblenheim, puis de Sarreguemines à partir de 1930, ainsi que président du consistoire de Sarreguemines, à partir de 1946. Son grand-père Philippe (1862-1939), avait été vicaire à Mulhouse, pasteur de Kaysersberg, de Mietesheim et de Ringendorf, ainsi que président du consistoire de Bouxwiller, de 1929 à 1932.

 

 

Robert Heinrich (1963).

Né en 1939 à Oberhoffen-sur-Moder, il fit ses études de théologie à Strasbourg, de 1957 à 1961, puis à Berlin, de 1961 à 1962. Ordonné au ministère pastoral en 1966 à Sarreguemines, il assura successivement les missions de desservant administrateur de Saint-Avold, du 1er mars 1963 au 20 septembre 1963, de pasteur de Stiring-Wendel (1963-85), puis de la paroisse Saint-Marc de Colmar (1985-2004). Robert Heinrich cessa des activités pastorales le 1er novembre 2004, et se retira à Bennwihr (canton de Kaysersberg).

 

 

Florimond Canepeel (1947 à 1962).

Né le 19 juillet 1897 à Aëltre (Belgique), il fut étudiant à l'École d'évangélisation en 1918, puis à l'École du service chrétien « La Cause » à Paris, de 1923 à 1925. Le 14 septembre 1926, il épousa Edmée Gilliotte, née en 1905 à Pont-de-Roide, dans le Doubs.

Il exerça successivement les fonctions de vicaire à Audincourt (Doubs), de pasteur auxiliaire de Saint-Julien-lès-Montbéliard (1925-1945), puis de Saint-Avold, du 1er décembre 1947 au 31 décembre 1962. Retraité le 1er janvier 1963, il se retira au Canada où il mourut le 15 septembre 1990.

 

 

Alfred Wohlfahrt (intérim de 1941 à 1947).

Né le 29 novembre 1912 à Ribeauvillé. Études de théologie à Strasbourg, de 1930 à 1934. Mariage le 24 janvier 1940 avec Jeannine Meyer (née en 1920), fille de Paul Meyer (1881-1950), pasteur de L’Hôpital (1909-1939). Vicaire à Metz en 1936, puis vicaire du pasteur Meyer à L’Hôpital, du 1er mai 1937 au 30 juin 1939, il succéda à ce dernier, en qualité de desservant administrateur, le 1er juillet 1939. Évacué dans la Vienne avec ses paroissiens et ceux de Saint-Avold, de septembre 1939 à septembre 1940. Pasteur titulaire de L’Hôpital, le 1er février 1948, puis de Saverne, le 1er octobre 1949, et ensuite, de la paroisse du Temple-Neuf à Strasbourg, le 1er septembre 1966, il se retira à Saverne, le 1er janvier 1984, et y mourut à le 8 juillet 1998. Alfred Wohlfahrt est le père de Jean Daniel Wohlfahrt (1943-2007), ministre du culte à Forbach, de 1972 à 1984.

 

 

Eugène Knorr (1937 à 1939).

Né le 21 janvier 1910 à Odessa (Ukraine). Études de théologie à Strasbourg (1929-1931 et 1932-1934), ainsi qu’à Genève (1931-1932). Mariage, le 14 juillet 1936, avec Élisabeth Mathé, fille de pasteur. Desservant administrateur de Schiltigheim en 1936, puis de la paroisse Saint-Pierre-le-Jeune de Strasbourg en 1937, il arriva à Saint-Avold, le 1er novembre 1937 et y fut ordonné, le 7 novembre 1937, par Édouard Wieger. Mobilisé du 17 juin 1939 à juillet 1940. Pasteur de Kutzenhausen, le 1er janvier 1941. Président du consistoire de Soultz-sous-Forêts, à partir de 1946. « Inspecteur ecclésiastique de l’Inspection » de Wissembourg, à partir du 25 février 1947. Retraité le 1er septembre 1980, il mourut le 6 août 1988 à Koenigshoffen. Selon sa famille, c’est en raison de ses attitudes francophiles avérées qu’il s’était vu confier, à la Libération, les fonctions importantes qu’il exerça jusqu’à sa retraite.

 

 

Edouard Wieger (Intérim de 1923 à 1937).

Né le 13 juillet 1874 à Strasbourg, fils d’Henri Wieger (1828-1897), lithographe de la rue des Serruriers. Mariage le 24 septembre 1903 avec Lina Borel, née en 1875 à Rumelange (Luxembourg). Études de théologie à Strasbourg, de 1894 à 1899. Ordonné le 3 mars 1902. Stagiaire aux Hospices civils de Strasbourg, de 1900 à 1901. Vicaire à Soultzeren (canton de Munster) en 1901, pasteur de Hirschland (canton de Drulingen) en 1903, d’Erstein en 1914, puis à l’église luthérienne, rue Mazelle, à Metz de 1920 à 1946. Président du consistoire de Sarreguemines de 1929 à 1940. Dekan des paroisses luthériennes de Moselle annexée, de 1941 à 1944. Pasteur émérite et retraité, le 1er mai 1946. Décédé le 4 juillet 1949 à Traenheim.

 

 

Martin Schaefer (1911 à 1923).

Né le 19 novembre 1871 à Morsbronn (canton de Woerth). Mariage le 19 février 1901 avec Maria Kündinger, née en 1873 en Bavière. Ordonné le 14 août 1898, il fut le vicaire de son père à Munster, de 1899 à 1901. Desservant administrateur de Vibersviller en 1901, puis de Sarralbe en 1906, il fut nommé pasteur de Saint-Avold en août 1911, puis président du consistoire de Sarreguemines en 1920. Pasteur de Domfessel en 1923, puis de Westheim (Bavière) en 1927, et ensuite d’Erbendorf (Bavière) en 1929, il mourut le 7 janvier 1937.

 

 

Alfred Aehle (1887 à 1911).

Né le 28 mai 1858 à Warburg (Westphalie), fils de Wilhelm Aehle, chef de gare à Forbach en 1885, et d’Amalia Wolf. Mariage, le 13 juillet 1885 à Forbach, avec Alvine Caroline Zix, de Forbach.

Ordonné le 2 juillet 1885, il fut nommé vicaire à Schwindratzheim, puis à Bischheim (1885-1886). Desservant administrateur de Saint-Avold, à partir du 8 février 1887, Alfred Aehle fut nommé pasteur titulaire de Saint-Avold, le 23 novembre 1897.

Retraité à Saint-Avold, le 1er avril 1911, il y mourut le 29 septembre 1938 et fut inhumé au cimetière communal. Il y avait supervisé la construction de l’église et du presbytère.

 

 

Paul Grünberg (1882 à 1887).

Né le 20 février 1857 à Brieg (Brzeg en Silésie). Mariage en juin 1882 avec Julia Hélène Wohlwerth († 1918), fille de pasteur. Ordonné le 11 avril 1880. Licence en théologie en 1892, doctorat en théologie en 1905. Vicaire à Langensoultzbach en 1880, puis à Obermodern en 1881. Desservant administrateur de Saint-Avold en 1882. Pasteur d’Alteckendorf en 1887, ensuite à Strasbourg, de la paroisse Saint-Pierre-le-Vieux (1892-1904), puis de celle du Temple-Neuf (1904-1919). Pasteur à Eisenach-Mosbach, (Allemagne) en 1919. Décédé le 8 août 1919 à Iéna (Thuringe).

 

 

Emil Burger (1877 à 1882).

Né le 23 septembre 1851 à Ribeauvillé. Mariage le 12 avril 1880 avec Mathilde Wohlhüter (†1904). Époux en secondes noces d’Émilie Schmidt, le 3 mars 1908. Ordonné le 10 décembre 1876. Vicaire à Schillersdorf en 1876. Desservant administrateur de Saint-Avold de 1877 à 1882. Pasteur de Gerstheim de 1882 à 1899, puis d’Oberhoffen, de 1899 à 1922.

Décédé le 13 avril 1933 à Fénétrange.

 

 

Valentin Roth (1875 à 1877).

Né le 7 mai 1850 à Duntzenheim ; mariage avec Luise Helmstetter, le 30 juillet1876. Ordonné le 12 juillet 1874. Vicaire à Uhrwiller, puis à Forbach en 1874. Desservant administrateur de Saint-Avold en 1875. Vicaire à Schillersdorf, en 1877. Pasteur de Winzenheim en 1878, puis d’Illkirch, de 1885 à 1895. Décédé le 24 février 1895.

 

 

 

 

 

Extraits de « Histoire de Saint-Avold par ses monuments religieux », ouvrage d’André Pichler, édité par la Société d’Histoire du Pays Naborien en juin 2015)

 

 

ADRESSE:

Eglise de Saint-Avold

Rue des Anglais, 57500 Saint-Avold

Eglise de Créhange

Rue de Normandie, 57690 Créhange

 

Téléphone: 03 87 92 18 38

 

CULTES:

Créhange: à 9h tous les dimanches

sauf le 3ème samedi du mois à 18h.

Saint-Avold: Tous les dimanches à 10h30